Pour parvenir à concrétiser sa mission de représentation des RUP, l’objectif d’Eurodom est triple :

 

1) Informer les membres des actes adoptés et en cours d'adoption par l'Union européenne et par le gouvernement français, qui les affectent directement ou indirectement. On peut distinguer deux types d'actes :

 

  • Les actes horizontaux qui concernent tous les secteurs économiques des DOM, comme le droit de la concurrence, la fiscalité ou la politique régionale.

  • Les actes verticaux qui concernent un ou plusieurs secteurs particuliers comme la pêche, l'élevage ou la banane...

 

Une fois informés, les membres d'Eurodom peuvent déterminer l'attitude à adopter dans les négociations et transmettre au législateur leurs arguments par le biais d'Eurodom. Ainsi Eurodom permet aux secteurs économiques des DOM d'intervenir en amont et d'anticiper les conséquences des négociations.

 

2) Agir pour que les institutions françaises, européennes et celles des autres Etats membres prennent en compte les spécificités des DOM et des régions ultrapériphériques. En effet, par leur insularité (ou quasi-insularité pour la Guyane), leur éloignement et leur exiguïté territoriale, les DOM sont dans une situation spécifique qui ne rentre pas toujours dans le cadre général des textes adoptés par les institutions. Assurer la prise en compte de ces spécificités est fondamentale pour que les DOM ne soient pas régis par des règles qui ne sont pas compatibles avec leurs problématiques de développement.

 

3) Organiser une coordination, à la fois inter-DOM et intersectorielle, mais également inter-RUP, de la réflexion des secteurs économiques sur les aspects communautaires de leurs problématiques afin de garantir une cohérence globale synonyme de crédibilité et d’efficacité.

 

Il y a ainsi peu de dossiers concernant les RUP auquel Eurodom n’est pas associé. Les dossiers principalement suivis par Eurodom sont : le POSEI et les questions agricoles dans leur ensemble, la pêche, la politique régionale (FEDER, FSE, IEJ), la banane, la fiscalité du rhum, l’octroi de mer, la production sucrière, les aides d’Etat (RGEC, AFR, etc), les accords commerciaux, la règlementation sur les produits phytosanitaires et biologiques, et l’ensemble des problématiques liées de près ou de loin aux régions ultrapériphériques.

 

L’ensemble de ces trois objectifs se voit assuré grâce à la bonne implantation dont peut jouir Eurodom tant au niveau national français qu’au niveau européen. En effet, la voix d’Eurodom est bien souvent écoutée sur la plupart des dossiers traités. Cela est également en partie dû au fait que cette association est le seul cabinet de lobbying traitant des problématiques des régions ultrapériphériques et à sa longévité car la structure compte désormais 26 ans d’activité.

 

 

Nos bureaux:

251 avenue Louise            25 rue du Général Foy

1050 Bruxelles                  75008 Paris

Belgique                             France

 

Nos coordonnées:

+32 (0) 2 282 18 00